le 15 septembre 2021
  • Recherche

Publié le 8 septembre 2021 Mis à jour le 12 septembre 2021

La dynamique sociale au prisme de l’institutionnalisation

Antone Savoy
Antone Savoy

Cette séance est organisée dans le cadre du séminaire "Le concept d'institution dans les pratiques de l'institutionnel". intervenant : Antoine Savoye - discutante : Claire de Saint Martin

Dans la conception de l’analyse institutionnelle de René Lourau (AIL), l’institutionnalisation n’est pas un concept autonome, mais un des trois moments du concept d’institution. Par ce terme, l’AIL désigne les processus qui viennent « nier » ce dont est porteur l’instituant (valeurs, sens, acteurs) et aboutissent à un institué renouvelé. C’est donc un outil analytico-descriptif pour identifier/objectiver un temps (« moment ») des dynamiques sociales et les forces qui les incarnent. Cette théorisation se distingue des usages courants de la notion d’« institutionnalisation » entendue comme une officialisation/légitimation de pratiques sociales.
À partir d’exemples pris dans l’histoire des sciences humaines (sociologie, sciences de l’éducation) et dans celle des réformes pédagogiques (éducation nouvelle), nous montrerons comment l’objectivation en termes d’institutionnalisation éclaire les phénomènes agonistiques de la vie sociale. Nous interrogerons son échelle de pertinence, tant diachronique (socio-historique v. actuel) que synchronique (macro v. micro ; groupale v. sociale). Nous indiquerons également en quoi les notions connexes de « désinstitutionnalisation » et de « réinstitutionnalisation » ressortissent de la même dialectique fondamentale du concept d’institution.

Sociologue, Antoine Savoye a été professeur en Sciences de l’éducation à l’Université de Paris-8 où il a enseigné l’analyse institutionnelle. Spécialiste de la socio-histoire des SHS, il est aujourd’hui un des animateurs de la Société d’économie et de science sociales et de sa revue Les Études sociales, ainsi que de l’Association transdisciplinaire pour les recherches historiques sur l’éducation (ATRHE).