3 projets fédérateurs

Colloque sur l’école primaire

Mots-clés : école primaire, France

Le projet de colloque de recherche sur l’école primaire est l’un des trois projets fédérateurs du laboratoire ÉMA (pour son nouveau contrat). Le but est d’organiser une manifestation scientifique à l’automne 2021 qui articulerait conférences plénières, symposiums et ateliers d’échanges et de réflexion.

C’est une approche généraliste sur l’école primaire que veut proposer ce colloque, pour interroger les spécificités de cette école en France (un espace et un groupe classe gérés par un seul enseignant dispensant un enseignement pluridisciplinaire).

L’un des objectifs principaux du colloque est de construire collectivement et coopérativement un espace théorique qui vise à intégrer la pluralité et l‘hétérogénéité des approches et des compréhensions des changements en cours, et à faire émerger des relations entre des champs d’objets et des dimensions d’analyse habituellement disjoints et séparés. Le but est de dépasser une réalité fragmentée qui juxtapose des spécialités avec des éparpillements disciplinaires. L’articulation entre polyvalence du professeur des écoles et fragmentation des disciplines sera donc au cœur du colloque. La notion de mutation orientera les travaux qui seront menés autour de quatre axes de travail : les savoirs scolaires, les processus et dispositifs, les institutions en contextes et les alternatives en débats.

L’ampleur de la manifestation visée suppose un déroulement sur trois jours qui combine des temps de conférences plénières, des symposiums spécialisés réunissant des communicants sollicités et des ateliers recevant des communications spontanées. Les symposiums seront constitués autour d’objets spécifiques et associeront plusieurs laboratoires (français mais aussi étrangers).

Au sein de CY Cergy Paris Université, ÉMA (École, Mutations, Apprentissages) est un laboratoire auquel sont associées les différentes mentions MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) de l’INSPÉ (Institut national supérieur du professorat et de l’Éducation) de l’académie de Versailles et tout particulièrement la mention MEEF 1 (Enseignement du premier degré). Ses enseignants chercheurs appartiennent principalement aux Sciences de l’éducation mais aussi aux sections CNU de Sciences du langage, Langue et littérature française, Géographie, Philosophie et Arts. Le laboratoire travaille étroitement avec deux autres laboratoires auxquels sont adossées également les formations MEEF, le Laboratoire de Didactiques André Revuz et Paragraphe (psychologie) qui sont les premières équipes partenaires associées au présent projet.

Le laboratoire ÉMA propose donc d’aborder l’ensemble de ces enjeux scientifiques dans le cadre de ce colloque qui constitue pour lui un projet fédérateur pour les trois prochaines années…

Dictionnaire en ligne des termes utilisés en formation

Mots-clés : dictionnaire - concept – usage - formation - enseignement

Qu’est-ce qu’une « carte mentale » ? Un « geste didactique » ? Que nomme-t-on « l’inclusion » ? Parce que de nombreuses notions ou concepts sont mobilisés, dans les instituts de formation professionnelle, dans des perspectives parfois différentes en les rattachant à des cadres théoriques distincts, les chercheurs du laboratoire EMA trouvent nécessaire d’appréhender plus précisément leurs variations et leurs usages.

Notre laboratoire souhaite ainsi développer un dictionnaire pour recenser les termes, qu’ils soient polysémiques ou non, utilisés en formation. Conçu comme un outil ouvert et accessible, diffusé en ligne, il rendra compte de la diversité d’usage des concepts et notions plus ou moins complexes, issus de la sphère scientifique ou attachés au sens commun, nomades ou dont l’usage renvoie à des contextes plus spécifiques. Le dictionnaire tentera de replacer les notions et concepts dans les cadres disciplinaires ou les systèmes de références auxquels ils sont associés.

Le projet bénéficiera des complémentarités entre les membres de notre laboratoire, dont les chercheurs travaillent en Sciences de l’éducation, en Sciences du langage, en langue et en littératures françaises mais également en philosophie, en Arts et en géographie. Il permettra de croiser les regards et profitera d’une approche pluridisciplinaire des notions retenues par l’équipe éditoriale. L’écriture des articles engagera, d’abord, un état des lieux confrontant différentes épistémologies et restituant, dans le cadre d’une approche historiographique, l’émergence des notions et concepts. Elle supposera ensuite une réflexion méthodologique portant sur la manière d’identifier, dans le cadre des formations professionnelles, les variations d’usage. Dès lors, tout en associant les différentes spécialités représentées dans notre laboratoire, l’examen pourra être réalisé à partir de corpus multiples (programmes, documents institutionnels, blogs d’enseignants, entretiens, questionnaires, écrits professionnels, etc.). Et le travail pourra s’ouvrir, ensuite, aux contributions et aux partenariats extérieurs.

Souhaitant résolument tirer profit de la richesse liée à la pluridisciplinarité de notre équipe, la ligne éditoriale du dictionnaire aura pour perspective la transversalité. Elle sera, dans le cadre des coécritures, de facto transdisciplinaire. Ainsi espérons-nous identifier les traits saillants et la richesse des cadres notionnels et conceptuels mobilisés dans les contextes de la formation et de l’enseignement. Nous le ferons en mesurant leur éventuelle « élasticité » et, grâce à des actualisations qui seront, nous l’espérons, facilitées par le choix d’un support numérique, en identifiant leurs évolutions.

La pédagogie du Supérieur

Mots-clés : pédagogie du supérieur

La pédagogie du supérieur est l’objet d’un vif intérêt depuis une dizaine d’années en France, à la fois comme sujet de recherche, notamment en sciences de l’éducation, et dans les politiques publiques. La pratique pédagogique des enseignants du supérieur est l’objet d’un intérêt nouveau de la part des enseignants eux-mêmes et des chercheurs en éducation. Les pratiques pédagogiques sont désormais un objet de formation et d’investigations par la recherche. La mise en place d’un référentiel de compétences des enseignants-chercheurs, incluant des compétences pédagogiques, ainsi que l’institutionnalisation d’une formation pédagogique des maîtres de conférences néo-recrutés à la rentrée 2018, en sont des exemples récents.

Le laboratoire ÉMA investit ce domaine de recherche, avec le souci de lier recherche et formation, dans l’INSPÉ (Institut national supérieur du professorat et de l’Éducation) dans lequel ce laboratoire est inscrit. La pédagogie du supérieur est un des trois projets fédérateurs de cette unité de recherche. Les chercheurs de ce laboratoire contribuent à la formation pédagogique des enseignants du supérieur : encadrement depuis 2012 de la formation pédagogique des doctorants chargés d’enseignements à l’UCP ; montage d’un plan de formation pédagogique des nouveaux MCF.

Des recherches y sont menées sur :
- les pratiques pédagogiques dans l’enseignement supérieur en partenariat avec l’École Normale Supérieure de Lyon (contribution au montage de la plateforme Néopass Sup).
- les nouvelles professionnalités dans l’enseignement supérieur dans le cadre d’un LÉA (Lieu d’éducation associé) avec un réseau d’école d’ingénieurs de Toulouse (ENSIACET)
- l’analyse de pratiques professionnelles dans l’enseignement supérieur ;
- la formation pédagogique des enseignants du supérieur, en particulier l’usage des dispositifs à médiation dans cette formation ;
- le rapport au savoir et le rapport à l’écriture des étudiants et des enseignants dans l’enseignement supérieur.

ÉMA est le principal laboratoire d’adossement des parcours de Master de l’INSPÉ, dont une partie de ceux de la mention Pratiques et ingénierie de formation, dans laquelle la pédagogie du supérieur est présente sous différentes formes. Par exemple, dans les parcours de formation de formateurs, les pratiques professionnelles, notamment les pratiques pédagogiques des étudiants, sont au cœur de leurs recherches. C’est le cas aussi pour une partie des étudiants du master Recherche (Redef). La quatrième mention du Master MEEF est un lieu de réflexion et de recherche sur les pratiques pédagogiques dans le Supérieur (INSPÉ, IFSI, école de travail social, etc.) Des thèses portant sur la pédagogie du supérieur sont en cours.

Les recherches sur la pédagogie du supérieur développées dans le laboratoire ÉMA s’inscrivent dans une dimension internationale : des collaborations régulières dans le cadre de conventions Erasmus (Pedagogische Hochschule de Karlsruhe, projet de convention avec l’université de Milan, projet avec le King College de Londres) ; collaboration avec l’Argentine (programme de professeurs invités), le Brésil et le Mexique sur l’analyse de pratiques professionnelles dans le supérieur (professeurs invités).

Ce projet fédérateur se développe en lien avec d’autres recherches menées dans le laboratoire ÉMA, notamment les recherches sur la pédagogie et celles portant sur les nouvelles professionnalités dans les métiers de la formation et de l’enseignement.